Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 février 2014 1 10 /02 /février /2014 00:00

Naissance de François Charles Michel Leturcq

Adjudant-général né à Boynes en Gâtinais (département actuel du Loiret) le 10 février 1769 et tué à la bataille d'Aboukir en Égypte le 25 juillet 1799.

 

Il est le fils de François Louis Toussaint Leturcq et de Charlotte Julie Sophie Mercier. François Charles est baptisé le 11 février 1769. Du 26 octobre 1785 au 22 janvier 1789, il est dragon au 22ème régiment du Languedoc, devenu ensuite 6e régiment de chasseurs. Puis il est dragon au 5e régiment de cavalerie le 6 novembre 1789. Il est nommé brigadier fourrier le 1er mai 1790, maréchal des logis ordinaire le 28 avril 1792, maréchal des logis en chef le 11 mai 1792. Il devient ensuite sous-lieutenant le 15 octobre 1792 puis lieutenant le 15 octobre 1793. Son 5e régiment fait partie de l’armée de Belgique et du Nord (1792 - 1793) de l’armée de Sambre-et-Meuse en 1794, de celle de Moselle et du Rhin en 1795 puis de celle d'Italie en 1796 et 1797. Il est aide de camp de Berthier en août - septembre 1796, capitaine le 27 octobre 1796 puis chef d’escadron (grade dans la cavalerie équivalent à celui de lieutenant-colonel) le 7 janvier 1797. Sa nomination est faite par le général en chef Bonaparte et sur demande du général Berthier. Le 24 juin 1797, il est sous les ordres de Kilmaine, commandant en chef de l’armée d’occupation en Italie du Nord. Le 8 août 1797, Berthier demande confirmation au ministre de la Guerre, de la nomination de Leturcq au grade de chef d’escadron. Il fait ensuite partie de l’armée d’Égypte. Il se distingue le 11 août 1798 à la bataille de Salayeh. Bonaparte lui écrit le lendemain pour le féliciter et lui proposer l'avancement qu'il mérite. C'est probablement à ce moment que Leturcq devient adjudant-général chef de brigade, c'est-à-dire colonel d'état-major. Chargé sous les ordres de Murat d'arrêter les responsables de la rébellion de Damanhour, il poursuit les rebelles dans plusieurs camps arabes qui sont incendiés mais ne trouve comme responsables que "des gens sans véritable autorité" (lettre de Leturcq à Bonaparte du 9 décembre 1798). Leturcq est à la fois "trompé dans (son) attente sur le pays d'Égypte" et satisfait "d'avoir fait un voyage aussi important et aussi instructif". Il est à la bataille du Mont Thabor le 16 avril 1799. Il se signale, sous les ordres directs de Bonaparte, en surprenant le camp des mameluks à Ellegoun où il enlève 500 chameaux et fait 250 prisonniers. Avec l'adjudant-général Boyer, il procède à l'évacuation par terre et par mer des blessés du camp de Saint-Jean-d'Acre. Leturcq est à la bataille d'Aboukir, le 25 juillet 1799. Jugeant qu'un renfort d'infanterie est nécessaire pour attaquer la deuxième ligne des Turcs,Bonaparte lui confie un bataillon de la 75e demi-brigade et c'est à la tête de ce bataillon que Letucq est tué. La cavalerie a joué un grand rôle dans cette deuxième bataille d’Aboukir qui est une victoire des Français contre les Turcs de Mustapha-Pacha. Le lendemain Berthier général de division et chef d’État-major confirme le décès de l’adjudant-général Leturcq. Dans un état de l'armée d'Égypte, on peut noter que ses frères Victor et Louis-Joseph sont dragons au même 5e régiment de cavalerie le 7 décembre 1799. Le nom de Leturcq est donné à un des forts d'Alexandrie. Boynes (45300), la ville natale de LETURCQ a nommé un boulevard du nom de l'Adjudant Général Leturcq. Le nom de LETURC (LETURCQ) est inscrit en 1836, sur le pilier sud de l'Arc de Triomphe, en colonne 28 entre SULKOSKY et MIREUR, tous les deux tués durant la campagne d’Égypte. Sur l'Arc de Triomphe, LETURCQ est le seul nom gravé d'officier supérieur, tué à Aboukir, grande bataille inscrite sur le fronton de l'Arc de Triomphe, face aux Champs-Élysées et faisant aussi le sujet du haut-relief sur le haut du pilier sud de l'Arc de Triomphe, face aux Champs-Élysées.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Napoleon Ier - dans Calendrier
commenter cet article

commentaires

1er Consul

2 août 1802 jusqu'au 18 mai 1804

en_premier_consul.jpg

Napoléon Ier

370px-Ingres-_Napoleon_on_his_Imperial_throne.jpg

18 mai 1804 au 6 avril 1814 et du 20 mars 1815 au 22 juin 1815

napoleon1er

Liens